double revers pour Kiev sur le front diplomatique

Image de couverture : Un soldat ukrainien soigné par une équipe médicale près de Bakhmout, dans l’est de l’Ukraine, le 29 septembre 2023. ROMAN PILIPEY / AFP

  • La rupture d’un oléoduc dans l’ouest de l’Ukraine samedi 30 septembre a déclenché un important incendie et blessé neuf personnes, dont quatre enfants, a annoncé la gouverneure de la région d’Ivano-Frankivsk. L’incendie a été maîtrisé et le flux de pétrole stoppé, a déclaré Svitlana Onyshchuk sur l’application de messagerie Telegram, précisant que quatre des blessés étaient toujours dans un état grave.
  • L’aide à l’Ukraine pourrait être impactée par l’accord adopté samedi par le Congrès américain. Les élus américains ont évité de justesse samedi la paralysie de l’administration fédérale, le fameux shutdown. Mais l’aide à l’Ukraine est la grande absente du texte présentée par le président de la Chambre, Kevin McCarthy, conformément aux souhaits d’une partie des élus républicains. La Maison Blanche avait réclamé, en vain, que la loi de finances votée par les élus comprenne 24 milliards de dollars d’aide militaire et humanitaire pour Kiev.
  • Le parti populiste slovaque Smer-SD, opposé à l’aide à l’Ukraine, a remporté le scrutin législatif en Slovaquie, selon le décompte de la quasi-totalité des voix. Le scrutin dans ce pays de 5,4 millions d’habitants, membre de l’Union européenne et de l’OTAN, est considéré comme déterminant pour savoir si la Slovaquie peut rester sur sa lancée pro-occidentale ou se tourner davantage vers la Russie.
  • La participation des athlètes russes et biélorusses sous bannière neutre aux Jeux olympiques 2024 ? « Je pense que progressivement le mouvement sportif international chemine vers cette solution », a déclaré la ministre des sports française, lors d’un point presse avant le coup d’envoi du match de Coupe du monde de rugby Fidji-Géorgie à Bordeaux.
  • La conscription pour le service militaire russe, qui commence le 1er octobre, inclut pour la première fois les territoires annexés illégalement à l’Ukraine. Ce sont les oblasts de Louhansk, Donetsk, Kherson et Zaporijia.
  • La Suisse a annoncé consacrer 100 millions de francs, l’équivalent de 103 millions d’euros, au déminage de l’Ukraine sur la période 2024-2027. Cette enveloppe permettra de fournir du matériel et de former les démineurs ukrainiens à des fins humanitaires. Le ministre des affaires étrangères ukrainien a dit sa reconnaissance.
  • Moscou célèbre l’anniversaire de l’annexion revendiquée de régions ukrainiennes. A la fin de septembre 2022, Vladimir Poutine avait signé les documents entérinant l’annexion des régions ukrainiennes de Donetsk et Louhansk, dans l’Est, ainsi que de Zaporijia et de Kherson, dans le Sud. Ces annexions sont jugées « illégales » par la communauté internationale.

Retrouvez notre direct du samedi 30 septembre en cliquant sur ce lien.

Lire tous nos articles, analyses et reportages sur la guerre en Ukraine

Décryptage. En Ukraine, le retour de la guerre des tranchées

Enquête vidéo. Comment l’Ukraine déplace la guerre sur le sol russe

Analyse. Paris 2024 : le Comité international paralympique change de ligne et ouvre la porte aux sportifs russes

Reportage. Elections législatives en Slovaquie : l’influence croissante du camp prorusse

Analyse. Les industriels français de l’armement cherchent à s’implanter en Ukraine

Document. Ilia Iachine, opposant russe : « La véritable Russie ne combat pas les Ukrainiens sur le front. La véritable Russie est en prison »

Témoignages. Les lettres d’Olga et de Sasha : « Dès que la sirène a retenti, j’ai pensé : je dois m’habiller, car si mon corps est retrouvé, je ne voudrais pas être nue »

Décryptage. L’Ukraine au défi de l’exode des femmes et des adolescents

Décryptage. En Russie, l’échec démographique de Poutine

Cartes. Les cartes de la guerre en Ukraine, depuis le début de l’invasion russe, en février 2022